Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

LE TBC DISPOSE FACILEMENT DE MONT DE MARSAN 89-63

ET DE QUATRE ! SERIE EN COURS POUR LE TBC DESORMAIS 6 ième                                                                                                      Les Landais du Stade Montois occupent l’inconfortable position de première équipe relégable et viennent à Toulouse pour jouer leur va-tout avant deux derniers matchs décisifs pour leur maintien.
C’est tout à fait ce qu’ils montrent en ouverture des hostilités, en menant les débats et se montrant à leur avantage des 2 côtés du terrain ; certes les toulousains les aident beaucoup dans cette démarche à coup de balles perdues et tirs précipités. L’écart pour Mont de Marsan n’atteindra cependant pas plus de 4 points, et ce sont finalement les locaux qui bouclent le premier quart en tête grâce à  leur envie de se passer la balle et de trouver la meilleure solution (27-16).
 
Le second quart permet au coach toulousain d’ajuster son cinq qui accroît progressivement l’avance au score (+16 à la quinzième minute), avant de céder un peu à la facilité et de laisser les visiteurs colmater les brèches (41-33 à la pause).
Cette tendance se poursuit à la reprise, les joueurs Landais remis en confiance se lancent dans une course-poursuite au score, remontant point après point essentiellement sur des actions individuelles : le TBC arrive à conserver tant bien que mal 6 petits points d’avantage à la moitié du troisième quart temps.
                   
Lors d’un ultime temps-mort, exhortées à défendre le fer, les troupes du TBC ne laissent plus rien passer et bloquent très haut les shooteurs à longue distance, comme d’habitude dans ces circonstances l’adrénaline générée en défense porte ses fruits sur la fluidité offensive sur jeu placé ou contre-attaque : le TBC reprend alors une confortable avance avant le dernier acte (70-47), après avoir mené de plus de 30 points.
Cette fois-ci les joueurs de Mont de Marsan sont résignés et leur coach lance dans la bataille ses jeunes joueurs remplaçants, le score grimpe encore au maximum à 30 points pour les toulousains, qui s’autorisent un  petit relâchement dans le final, permettant à leurs adversaires du soir de limiter la casse et de finir à « seulement » 26 points de retard à la sirène (89-63).                                                                              
 
Dernier match à domicile de la saison, le VENDREDI 24  Avril à 21h00 au Petit Palais des Sports de Compans-Cafarelli contre une équipe de PAU NORD-EST sous la menace d’une descente en Nationale 3.
 
Quant au TBC, il défendra chèrement sa 6ième place, très honorable pour un parcours de promu à ce niveau : venez les encourager et les féliciter pour cette belle saison !
 

LE TBC BAT CASTELNAU-DE-MEDOC 81-49

LE TBC ASSURE BRILLAMENT SA PREMIERE SERIE DE 3 VICTOIRES ...ET SON MAINTIEN !                                                                                                              
          Au coup d’envoi de cette rencontre Castelanau-de-Médoc n’a plus qu’un infime espoir de se maintenir dans ce championnat la saison prochaine, à l’inverse le TBC compte sur une ultime victoire pour assurer son maintien.
          Etonnamment, ce sont les Médocais qui se montrent les plus entreprenant et perforent d’entrée une défense toulousaine peu solidaire et pas impliquée : les « verts » prennent les commandes et font déjouer les locaux qui se mettent sous pression en attaque et gâchent leurs  munitions, 16-19 au premier quart.
          Malgré de multiples changements, aucun « cinq » n’est encore optimal, voire  dominant en second quart temps, quelques fulgurances individuelles permettent cependant au TBC de prendre les commandes juste avant la pause (32-31).                                          
 
        La causerie des vestiaires a dû être reçue 5 sur 5 tant les joueurs Toulousains montrent une détermination nouvelle à leur retour sur le parquet: les ballons arrivent parfaitement dans les mains des joueurs démarqués qui se font un plaisir d’enquiller les paniers à longue distance.
L’écart, si ténu à la pause, grimpe ainsi très rapidement d’autant plus que la défense du TBC devient intransigeante et que la courte rotation Médocaise commence à s’essouffler : 60-42 à la fin du troisième quart temps.
        Le quatrième acte est un remake du précédent, les joueurs toulousains s’appuyant désormais sur leur jeu intérieur pour enfoncer un peu plus le clou.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         
        
       A l’instar du dernier match à l’extérieur gagné à LUCON, les Toulousains passent ainsi un sévère 21-7 à leurs adversaires dans ce dernier quart, grâce à une volonté inflexible de défendre l’accès à leur panier, et à des contre-attaques spectaculaires pour la plus grande joie d’un public de connaisseurs oubliant dès lors la petite frustration ayant pu être ressentie lors de la première mi-temps : score final 81-49 !
                     
 

LE TBC CREE LA SUPRISE A LUCON: 63-67

LE TBC RECIDIVE : NOUVEAU BRAQUAGE A LUCON
Luçon est un habitué des joutes de National 2 depuis plusieurs années et s’est préparé à la réception du TBC pour définitivement s’assurer du maintien dans ce championnat.                            
Comme à l’accoutumée, les joueurs toulousains laissent filer leurs hôtes qui prennent rapidement 4 à 5 points d’avance pour boucler le premier quart temps à 16-11. Le second quart démarre sur les mêmes bases, jeu rapide de Luçon contre réactions sporadiques du TBC : à ce petit jeu ce sont les locaux qui tirent le mieux leur épingle du jeu et parviennent à prendre rapidement 10 points d’avance grâce notamment à des shoots en première intention.
          Heureusement, l’activité des ailiers Toulousains fait merveille et permet à l’équipe de se maintenir à portée de fusil des vendéens, 36-31 à la pause.
Le discours du coach dans les vestiaires est clair : les joueurs de Toulouse doivent systématiquement couper le jeu rapide de Luçon, s’ils veulent avoir une chance de ne pas repartir avec une nouvelle défaite concédée à l’extérieur.
         Le  troisième quart voit les toulousains revenir avec de meilleures intentions, mais également toujours empruntés en attaque et coupables de pertes de balles ; autant de munitions qui permettent d’augmenter le score en faveur des vendéens : l’écart grimpe à nouveau à 10 points, néanmoins sans aucun signe de panique dans les rangs « bleus » qui limitent finalement la casse à 22-21 sur la période.
         C’est en début du quatrième quart que le ton est donné, grâce à un «cinq» sur le terrain complètement impliqué dans l’art de cadenasser les offensives adverses : Luçon ne marquera que 5 petits points contre 15 pour le TBC, qui passe aux commandes à 1 minute 20 secondes du terme.
 
         Dès lors, le TBC solide au rebond défensif et appliqué aux lancers-francs, garde la tête froide  au contraire de leurs homologues vendéens qui lâcheront 4 ballons précieux pouvant leur assurer le gain du match.
         Mais ce sont les toulousains qui désirent le plus cette victoire et dans une belle solidarité de tous les moments, s’en assurent le bénéfice : 63-67 à la sirène.     
 

LE TBC AUTEUR D'UN BRAQUAGE A DOMICILE CONTRE FRONTIGNAN: 63 -58

BRAQUAGE A DOMICILE POUR UN TBC OPPORTUNISTE
Frontignan ne vient pas à Toulouse en victime expiatoire, et vient chercher l’exploit qui permettrait de les éloigner de la zone de relégation.                                                                                             
Ce sont les visiteurs qui impriment d’entrée le rythme de la rencontre grâce à une bonne intensité défensive et un jeu d’attaque bien léché : 0-6 en moins d’une minute. Les Toulousains peinent à trouver la mire et multiplient les pertes de balle, ils parviennent néanmoins à recoller au score par des actions collectives et simples, et sont tout heureux de finir le premier quart sur le score de 18-18.

Mis en confiance, les joueurs du TBC arrivent même à prendre 4 petits points d’avance avant de subir encore la puissance du jeu intérieur des visiteurs bien décidés à garder le contrôle. Les 12 points de retard sont partiellement comblés grâce à des actions individuelles et pleines de culot, les 2 équipes regagnent les vestiaires sur le score de 31-38 pour Frontignan.
Après la pause, le jeu proposé par les 2 équipes est très approximatif : les défenses prennent le meilleur sur des shooteurs en difficulté, et ne permettent qu’une lente évolution du score (44 -50 à la fin du troisième quart) toujours en faveur des visiteurs.

Puis c’est le réveil Toulousain, bien soutenu par un nombreux et jeune public venu en « mode carnaval », la défense devient imperméable et comme souvent dans ces situations, les joueurs retrouvent de l’adresse de l’autre côté du terrain : le TBC égalise puis passe aux commandes à une minute du terme (58-56).
La dernière minute est intense, et après une ultime égalisation de Frontignan, les Toulousains emportent la mise sur deux contre-attaques rondement menées (63-58 à la sirène).
 

LE GAB GERE MIEUX LA FIN DE MATCH ET BAT LE TBC 65-61

LE TBC TOUT PRET DU HOLD-UP  CHEZ LES POSTIERS DE MEILHAN !
Cette équipe de GARONNE, battue de 2 petits points au match aller à TOULOUSE, a quelque peu changé après le départ de ses 2 joueurs espagnols au rendement jugé suspect par le coach lot-et-garonnais.
Quant au TBC, il se présente avec un effectif toujours diminué (9 joueurs), un des meneurs venant encore étoffer l’infirmerie cette semaine.
Dans ce contexte, c’est bien le GAB qui prend le bon départ en profitant de largesses défensives adverses sur les 3 premières actions.
Les joueurs toulousains peinent à trouver la cible de loin comme de près, et laissent filer leurs hôtes au premier quart –temps  (18-9), puis jusqu’à la pause en ratant notamment la bagatelle de 10 paniers dans la raquette, certes virilement défendue par les « jaunes et bleus » : 33-24 à la sirène.
Changement radical de physionomie dès le reprise, les joueurs du TBC réalisant un quasi sans-faute des 2 côtés du parquet : rebonds défensifs maîtrisés, interceptions et passing-game rapide permettent un retour sur les talons du GAB, puis une égalisation dans une salle soudainement muette, et mieux encore, la conquête du leadership à la fin du troisième quart (42-47).
Les lot-et-garonnais retrouvent finalement toute leur lucidité au début du dernier acte en évitant aux toulousains de s’exprimer sur jeu rapide et en trouvant systématiquement leur solide intérieur vétéran, bien placé en fin de chaque possession. Il égalisent donc à 50-50, puis reprennent les commandes en ne laissant qu’un mince espoir au TBC condamné à  tenter des tirs à longue distance difficiles, puis à envoyer leurs adversaires sur la ligne des lancers pour tenter de récupérer des munitions : en vain, 65 à 61 à la marque finale, laissant beaucoup de regrets au vu des lancers-francs ratés et des paniers gâchés !
 

LE TBC ETEINT LES VOLCANS D'AUVERGNE 71-66

 LE TBC NE PANIQUE PAS ET GAGNE AU FINISH

Avant le coup d’envoi c’est bien l’équipe de CLERMONT qui fait figure de favorite, devançant celle du TBC de 2 points au classement général, et alignant d’anciens joueurs professionnels.
Le tempo est donné d’emblée par  le vieux briscard David MELODY, qui se joue de la défense toulousaine et réussit 9 des 11 points auvergnats : le TBC pris à froid, laisse donc ses adversaires mener les débats.

Avec beaucoup d’application et un brin de culot, les toulousains recollent peu à peu au score et prennent les commandes en faisant grimper l’écart : 22-19 à la fin du premier quart, puis 39-30 à la mi-temps grâce à une série de contre-attaques spectaculaires et une bonne sélection de shoots.
Le troisième quart reprend sur le même scénario, et le TBC accentue encore son avance sur une équipe auvergnate paraissant émoussée, à l’image de ses meneurs, et la période s’achève logiquement sur le score de 60-46.
C’est alors que le stade Clermontois change sa défense et lance ses jeunes remplaçants dans la bataille: l’avance du TBC fond inexorablement au fil des minutes jusqu’à un seuil inquiétant de 3 points, mais les joueurs parviennent à sauver le gain du match grâce à une parfaite maîtrise du rebond, et une excellente gestion des remontées de ballon,se concrétisant systématiquement  sur la ligne de réparation.
 

LE TBC TOMBE EN MARTYR A ST LEONARD 77-42

LE TBC DANS LA TOURMENTE ANGEVINE
 
La magnifique salle « ARENA’LOIRE » de TRELAEZ (49) en banlieue d’ANGERS, avec ses 5.000 places et ses équipements de haut standing constitueront  sans doute le meilleur souvenir de ce long et difficile déplacement des Toulousains.

L’enjeu du soir pour St LEONARD est clair : poursuivre une série de 11 victoires consécutives, et rejoindre éventuellement à la première place leurs voisins de BRISSAC (49) qui effectuent un déplacement périlleux à ST CLEMENT DES BALEINES (17).
Le TBC, bien que très diminué par deux joueurs blessés et un joueur en « jet-lag » d’un retour du Brésil la veille au soir, rentre sérieusement dans la partie et contrarie les Angevins : appliqués en défense et précis en attaque, les Toulousains s’enhardissent et mènent le bal (11-15) avant de concéder le premier quart temps suite à une accélération de leurs hôtes (19-15). Malheureusement, la pression angevine se poursuit encore au début du second quart et l’écart monte dangereusement à 16 points, avant que les toulousains par réactions épisodiques, ne réduisent l’écart et regagnent les vestiaires sur un 37-26 porteur d’espoir.
C’est sans compter sur la qualité de jeu des Angevins, profitant de surcroît de la sortie sur blessure d’un des Toulousains les plus en vues sur la première période, et usant la défense de zone proposée par des tirs primés bien amenés : le TBC n’arrive à déployer son jeu rapide que par rares phases, l’écart augmente encore à la fin du troisième quart (57-37). Le dernier acte est anecdotique, plus rien ne fonctionne côté TOULOUSE alors que L’ETOILE D’OR ST LEONARD garde la même dynamique et enfonce un peu plus le clou, terminant sur un écart maximal de 35 points (77-42) et rejoignant en tête du classement leurs frères ennemis de BRISSAC défaits sur l’ILE DE RE.
 

LE TBC AU MAX CONTRE DAX : 98-73

LE TBC INTRAITABLE : UN MAX D'ECART CONTRE DAX


Avant le coup d’envoi, les landais de l’UDG DAX ont un petit point d’avance au classement général sur leurs hôtes du soir, mais
affichent clairement la volonté d‘effacer la défaite concédée sur leurs terres en  Octobre dernier (59-61).

Les Toulousains en sont conscients et démarrent en trombe, faisant feu de tout bois : une succession de contre-attaques rageuses et de tirs à 3 points bien sélectionnés permettent au TBC de boucler le premier quart temps sur le score impressionnant de 30-16.

Les rotations opérées lors du second quart ne changent pas la physionomie des évènements, illustrant parfaitement la richesse
du banc Toulousain, bien que privé d’un de ses meilleurs joueurs du moment pour cause de stage universitaire à l’étranger : les deux équipes retournent au vestiaire sur le score de 50-29, « grand écart » célébré et illustré par une dynamique démonstration des gymnastes de Paul Sabatier.

Les Landais reviennent au 3ème quart animés d’une combativité nouvelle, et parviennent à revenir sur les pas de leurs hôtes grâce à une forte activité défensive, parfois aux limites du règlement : heureusement, les joueurs de Toulouse trop souvent habitués à accepter ces situations qui relancent leurs adversaires, se rebiffent et montent aussi en agressivité. C’est en s’appuyant sur leurs intérieurs, omniprésents au rebond et appliqués à saper la défense adverse, que le TBC creuse à nouveau un écart conséquent et quasi-décisif au démarrage du dernier acte (74-48).                      

 Ce 4ème quart est bien remporté par les Landais redevenus adroits à 3 points (24-25), mais de façon totalement anecdotique quant au score final.

Très bonne opération au classement pour le TBC qui accède à la 6ème place devant son adversaire du jour, alors que toutes les équipes du bas de tableau ont perdu : maintien en vue !
 

LE TBC PRESENTE SES BONS VOEUX 2015 A TOULOUGES, VICTOIRE 64-63

UN SCORE ETRIQUE POUR UNE VICTOIRE IMPORTANTE

    Cette année 2015 démarre bien pour le TBC, qui avait renoué avec la victoire dès le 03 Janvier en allant s’imposer à AUCH (NM3) en coupe de France.
    La réception de l‘USA TOULOUGES a un tout autre enjeu puisque le TBC ne s’est pas imposé en championnat depuis fin le 15 Novembre 2014 (victoire 73-57 contre LUCON).

    Le début de match est timide des 2 côtés, les joueurs semblant encore sous le coup de l’émotion des tragiques évènements nationaux, rappelés par une émouvante minute de silence: les catalans mènent les débats en prenant rapidement 6 points d’avance, et le TBC est obligé de s’employer derrière l’arc pour recoller (15-16) à la fin du premier acte

     La seconde période voit les Toulousains monter en pression défensive, tout en accélérant en attaque, c’est donc tout naturellement qu’ils regagnent les vestiaires nantis de 6 points d’avance (32-26) après en avoir compté même 10.

     Cette tendance se poursuit durant tout le troisième quart temps, le TBC ajustant encore la mire à longue distance pour accroître leur avance à 13 points à la fin du troisième quart (51-38), et même 15 points en tout début de dernier quart (53-38). C’est alors que la “légion étrangère” Catalane, sous la houlette de leurs deux pistoleros espagnol et américain, se lance à l’assaut du panier local, sans que les joueurs de TOULOUSE n’arrivent à trouver la solution pour stopper une inexorable remontée: les locaux sont devant à 40 secondes du terme (62-63) et sont fermement décidés à verrouiller l’accès à leur panier.

    Mais les Toulousains ont encore des ressources morales et ne veulent pas se voir infliger le scénario de BRISSAC du mois passé, le TBC repasse ainsi devant suite à un raid solitaire aussi audacieux que décisif, et voit le dernier shoot adverse rebondir sur le cercle à la sonnerie !
 

PREMIERE DEFAITE A COMPANS CAFARELLI DEPUIS JANVIER 2013, LE TBC PERD FACE A BRISSAC 63-68

BRISSAC TROP COSTAUD, LE TBC S'INCLINE SANS ROUGIR

Cette équipe de BRISSAC vienne à TOULOUSE pour défendre une place de leader que leur convoitent….leurs voisins d’ANGERS ! Loin de ces querelles intestines et angevines, le TBC veut poursuivre sa série d’invincibilité à COMPANS (depuis le 06 Janvier 2013).

L’entame est quasi-parfaite, tous les joueurs du TBC sont concernés en défense mais également adroits en attaque, c’est tout naturellement qu’ils virent en tête au bout des 10 premières minutes (19 – 16).

BRISSAC et ses 3 joueurs étrangers expérimentés verrouillent l’entrée au panier par une stricte défense de zone qui est cependant malmenée par l’adresse à longue distance des artilleurs locaux  poussant leur avance à 27–20.
Malheureusement, une brusque panne d’attaque permet aux visiteurs de passer un 7 -15 à leurs hôtes, s’octroyant le gain de la mi-temps d’un petit point (34 – 35).

A la reprise, les angevins poursuivent leurs efforts notamment sur jeu intérieur, et obligent le TBC à une réaction pleine de maîtrise leur permettant non seulement de rattraper les visiteurs, mais aussi de les laisser à 6 à 8 points derrière pendant les ¾ de la seconde période.
Hélas, une 2ième phase d’atonie offensive conjuguée au travail de sape des visiteurs, conduisent à un rédhibitoire 0 -12 dans les 4 dernières minutes : score final 63 - 68.

 

NOUVELLE DEFAITE DANS LES LANDES A MONT DE MARSAN 77-62

PAS DE PASSE DE TROIS POUR LE TBC

L’équipe MONTOISE a connu un début de championnat très difficile mais se relance bien depuis quelques matchs grâce à l’apport d’un nouveau joueur, avec notamment une belle victoire à MEILHAN contre l’ASPTTT GARONNE.

Les Toulousains en quête d’un troisième succès de rang, entrent bien dans le match et ne se laissent pas impressionner par le géant espagnol (2.08 m) qui tient la raquette Montoise : vitesse et percussion leur permettent de faire jeu égale avec les locaux qui emportent néanmoins le premier quart temps 21-20.

Les Montois accélèrent dans le second quart et trouvent plus souvent la mire que les joueurs Toulousains, qui se contentent surtout de faire fructifier les lancers-francs obtenus sur des pénétrations incisives : à ce jeu, c’est Mont de Marsan qui vire en tête à la pause (39-34).

Le retour des vestiaires est dans un premier temps bénéfique au TBC, plus concerné en défense et aux rebonds, et Toulouse fait un rapproché intéressant (43-46) à la vingt cinquième minute. Hélas, ce sera le chant du cygne : les locaux intensifient leur pression et provoquent une disette offensive rédhibitoire dans les rangs de "bleus" qui ne rentrent que 2 petits points contre 13 encaissés. Mont-de-Marsan entame le dernier acte avec un pécule de 14 points qu'ils gèrent parfaitement jusqu'au terme de la partie.
 

SECONDE VICTOIRE EN DEPLACEMENT A CASTELNAU DE MEDOC 73-78

UN TBC GRAND CRU DANS LE MEDOC

     Retour du TBC dans cette salle de CASTELNAU-MEDOC, d’où les toulousains étaient repartis sévèrement défaits en mai dernier lors du match retour de play-offs entre ces 2 équipes ayant terminé en tête de leurs poules respectives.
 
     Le démarrage des toulousains est parfait, concernés défensivement et collectifs, ils prennent 17 points d’avance en 5 minutes seulement. Les locaux, sonnés mais pas KO, reviennent un peu sur les talons de leurs hôtes à la fin du quart (19-30)
.
     La seconde période est plus équilibrée mais le TBC fait la course en tête sans pouvoir tuer le match, les joueurs Médocains faisant preuve d’une belle adresse à longue distance, la mi-temps est atteinte sur le score de 36-46.

     Même scénario à la reprise, qui voit toutes les tentatives d’échappées des Toulousains se solder par des rapprochés locaux toujours plus pressants, le troisième quart est encore gagné (14-12) par les Médocains commençant à croire en leurs chances.

     La pression et la fébrilité sont clairement du côté du TBC en ce début de dernier quart et les bleus alternent le pire et le meilleur, se laissant approcher à 4 points par leurs hôtes puis recréant un écart de 13 points pour finalement devoir gérer la conclusion du match dans l’ultime minute (score final 73 – 78) !

Cette seconde victoire à l’extérieur permet au TBC d’afficher un bilan positif (6 victoires pour 4 défaites) important pour aller défier MONT-DE MARSAN dès samedi prochain.
 

LE TBC S'IMPOSE AU FINISH FACE A LUCON 73-67

LE TBC POUR UNE VICTOIRE AU FINISH

Nos hôtes du jour sont rompus aux joutes de la N2 depuis 4 ans et sont pourvus d’une raquette solide composée de 2 « géants de l’Est » : un Lituanien de 2.11 m et un colosse Croate au physique impressionnant.

C’est ce qui explique en partie le départ poussif des Toulousains qui sont malmenés au rebond et aux abords immédiats du panier adverse : les visiteurs creusent rapidement un écart de 8 points que le TBC arrive à combler partiellement sur jeu rapide, pour finir à 19-22 à la sirène.

Insistant sur la lenteur du repli défensif adverse, le TBC continue à planter des banderilles en contre-attaque pour finalement emporter le second quart 16 à12 et virer en tête à la pause (35-34).

Le troisième quart temps est plus équilibré, les 2 équipes n’arrivant pas à creuser l’écart, même si le TBC arrive de plus en plus souvent à trouver des paniers près du cercle : la dissuasion du double-mètre lituanien handicapé par les fautes se faisant moins forte.

Le dernier acte voit enfin les joueurs du TBC se sacrifier littéralement en défense, multipliant contres, interceptions et causant de nombreuses pertes de balles dans les rangs adverses : l’écart grimpe alors jusqu’à 9 points et s’avérera décisif malgré un ultime rapproché des vendéens à 1 minute du terme.

Les Toulousains s’assurent intelligemment le gain du match, en convertissant sans trembler les derniers lancers francs obtenus sur fautes provoquées : 73-67 au final.



 

INTEMPERIES A FRONTIGNAN, PLUIE DE PANIERS A 3 POINTS ET DEFAITE 88-75

Le duel des promus tourne à l’avantage des héraultais

          Le TBC est toujours en quête d’une seconde victoire loin de ses bases, et c’est au bord de l’étang de Thau que les explications entre deux équipes promues ont lieu.

Le premier quart est mené sur un rythme rapide, les 2 équipes alternant pertes de balles et contre-attaques pour finir à 21-20 en faveur des locaux.

Bis repetita pour la seconde période, gagnée de 2 points par les toulousains qui regagnent ainsi les vestiaires avec le plus petit des écarts (40-41).

Hélas, l’inquiétude et les mises en garde du coach vis-à-vis d’une équipe capable de s’enflammer et de prendre rapidement confiance sur une série de paniers, s’avèrent fondées dès les premières minutes du troisième quart temps : les locaux prennent alors 8 points d’avance, notamment grâce à une belle adresse sur les tirs primés.Les Toulousains arrivent à recoller une première fois, sans pouvoir reprendre les rênes et laissent leurs adversaires, toujours précis dans l’exercice des tirs à 3 points, reprendre ces 8 points d’avance à la fin de la période (66-58).

Lors de la dernière période, les Toulousains bafouillent leur jeu collectif et se font trop souvent subtiliser des ballons précieux, permettant aux joueurs de FRONTIGNAN désormais euphoriques, de prendre jusqu’à 18 points d’avance.

Une petite révolte du TBC, permettra de recoller à 13 points d’écart à la sirène, ce qui pourrait avoir son importance lors du match retour à Toulouse en fin de saison.






















































































































 

UNE VICTOIRE SUR LE FIL FACE A UNE SOLIDE EQUIPE DE GARONNE 78-76

SUSPENS INSOUTENABLE...ET RETOUR GAGNANT A COMPANS CAFARELLI !

Nos voisins de l’ASPTT GARONNE se déplacent à TOULOUSE avec le double objectif de remporter leur première victoire à l’extérieur et de confirmer leur statut d’équipe expérimentée face à un promu : les 2 équipes sont à égalité parfaite (3 victoires pour 3 défaites) avant le début de la rencontre du soir.
Comme à l’accoutumée, le TBC réalise une belle entame de match mais doit subir les assauts de « l’armada intérieure espagnole » constituée par les 2 lourds joueurs intérieurs ibériques et finissent légèrement derrière leurs visiteurs au bout de 10 minutes (16-19).
Galvanisés par un nombreux public, lui-même « chauffé » par les prestations de la jeune troupe de Cheerleaders de l’Université Paul Sabatier (photo ci-dessous), les toulousains accélèrent et marquent à la fois sur jeu rapide et à longue distance : la mi-temps est atteinte sur le score de 38 à 37
Le retour des vestiaires se fait sur le même rythme et le TBC accroit régulièrement son avance, arrivant même à rivaliser avec leurs adversaires sur le plan du secteur intérieur, grâce à une excellente circulation de balle :
Le dernier quart démarre donc sur un score de 60 à 52, et l’écart continue de grimper jusqu’à +11 points à quelques 4 minutes du terme. Puis c’est le trou noir : en 3 minutes les toulousains laissent leurs visiteurs revenir sur leurs talons, puis même leur passer devant à 40 secondes de la sirène (73-74).
Avec un incroyable sang-froid, l’ailier toulousain victime d’une faute sur un shoot à 3 points, arrive à convertir ses 3 lancers-francs  pour reprene 2 points d’avance qui s’avèreront décisifs : les visiteurs auront une dernière chance sur une possession d’une seconde et demie, bien verrouillée par la défense du TBC obligeant un joueur adverse à prendre un tir désespéré qui se perdra sur le plexiglas, figeant le score final à 78-76.
 

LE TBC ENCORE DEFAIT A L'EXTERIEUR, MAIS SANS ROUGIR: 95-89

LES VIEUX VOLCANS SE REVEILLENT, LE TBC PLIE SOUS LES BOMBES VOLCANIQUES


Avant le coup d’envoi, les deux équipes sont à égalité au classement avec 3 victoires pour 2 défaites, mais des contextes opposés :

- Clermont, ancien pensionnaire de Pro A et Pro B, affiche un objectif de montée.

- Toulouse découvre la N2 et doit capitaliser de l’expérience à chaque sortie.

Le premier quart est très équilibré et plutôt offensif, les 2 équipes jouant sur leur point fort : la jeunesse et la vivacité pour le TBC, contre l’expérience et la lecture de jeu pour le Stade Clermontois (25-23).

Le second quart est caractérisé par une pluie de, de bombes (volcaniques) à 3 points donnant rapidement un écart de 18 points aux locaux, les visiteurs se contentant de miettes pour s’accrocher à la pause (55-42).

Le troisième acte redevient équilibré, si ce n’est l’adresse insolente de Clermont à 3 points (13 paniers au cours de la partie au final) que les efforts défensifs toulousains ne peuvent contrer, les deux équipes se neutralisent (75-62).

Le quatrième quart voit encore Clermont s’échapper à + 18 points, puis à  4 minutes du terme les visiteurs lancent leurs dernières forces dans une press tout-terrain payante, puisqu’ils reviennent à 4 petits points de leurs hôtes à 1 minute du terme.

Hélas, la remontée n’ira pas plus loin, les Clermontois reprenant leurs esprits pour s’assurer le gain du match, mérité sur l’ensemble de la partie.

 

PREMIERE DEFAITE A TOULOUSE DEPUIS PRES DE 2 ANS, ANGERS ST LEONARD S'IMPOSE 55-69

Chute à domicile, après 22 mois d’invincibilité.

Certes, la salle Dewoitine aimablement prêtée par le TOAC pour l’occasion, n’est pas l’antre Tébéciste du Petit Palais des Sports (indisponible pour réparation du parquet), mais les quelques 300 spectateurs réunis sont acquis à la cause du TBC.

Malgré cela, les blancs semblent tétanisés dès l’entame et sont totalement dépassés en défense comme en attaque n’inscrivant que 2 malheureux points pendant les 5 premières minutes ! Le premier quart se termine sur le score de 9-19.
Les dix minutes suivantes voient les toulousains un peu plus adroits, mais toujours trop permissifs en défense et Angers creuse l’écart à la pause (22-40
La causerie des vestiaires porte immédiatement ses fruits à la reprise puisque le TBC, à l’énergie, grignote point après point et revient même sur les talons de son hôte du soir avant le dernier quart (45  50)
Hélas, les joueurs angevins plus expérimentés et plus solides, s’assurent la maîtrise des débats en jugulant les derniers efforts toulousains peu adroits dans l’exercice des tirs à longue distance qui s’impose alors comme dernier salut : 55-69 au final pour un TBC privé de deux de ses éléments majeurs qui a eu le mérite de ne jamais baisser les bras.


 

PREMIERE VICTOIRE A L'EXTERIEUR 61-59

LE TBC PREND UNE BONNE CURE D'AIR A DAX !

Tout était à craindre de cette équipe de DAX meurtrie à Brissac (92-39) la semaine passée et donc revancharde pour la réception d’un promu.

Même si le TBC avait réalisé un véritable exploit en disposant à domicile de l’US RE (82-75), une semaine après avoir elle-même subi une énorme déconvenue chez un autre favori TOULOUGES (84-46).

Dans ce contexte, les Toulousains, plus appliqués et désinhibés mènent les débats grâce à une bonne adresse à 3 points et un brin de fébrilité Dacquoise : 17-24 au premier quart.

Le second quart est plus tendu, les défenses prenant le pas sur les attaquants et à ce petit jeu les Landais beaucoup plus âpres grignotent leur retard pour revenir à 32-35 à la pause.

Ce phénomène s’amplifie encore à la reprise, et il devient quasiment impossible d’approcher les paniers, les Toulousains ne trouvent plus de solution accumulant pertes de balle et maladresses (45-41 à la fin du quart temps).

Cette physionomie se poursuit en début du dernier acte, les locaux capitalisant 6 points d’avance jusqu’à 3 minutes de la fin. Soudain, l’éclaircie grâce à 2 missiles à 3 points du capitaine Toulousain, permettant au TBC de jouer son adversaire «les yeux dans les yeux» dans un final haletant jusqu’à la dernière seconde : 6 dernières secondes de défense obligent un joueur Landais peu en vue, à prendre un tir à la dernière seconde…heureusement raté et maîtrisé au rebond !

 

LE TBC OUVRE SON COMPTEUR, VICTOIRE 66-49 CONTRE MARMANDE

PREMIERS PAS REUSSIS EN NATIONALE 2

L’entame du match tendue, car ce sont les visiteurs qui mènent les débats avec un écart maximal de 6 points durant le premier quart (6-12), les locaux prennent cependant la tête au buzzer (15-14) en durcissant la défense et en bénéficiant d’une certaine réussite offensive.

Cette tendance se poursuit tout au long du second quart qui voit l’écart augmenter lentement mais régulièrement pour atteindre 8 points à la mi-temps (30-22).
 
Les Marmandais se rebiffent à la reprise et accélèrent le jeu, obligeant les Tébécistes à commettre de nombreuses fautes sanctionnées de lancers-francs : les locaux s’accrochent néanmoins, ne concédant que 2 points sur le quart temps.

Le dernier acte est entamé tambour battant par les joueurs de Toulouse, portés par un public d’environ 1.000 personnes : s’appuyant sur une défense de fer et des contre-attaques incisives, ils ne laissent aucune chance à leurs visiteurs devant se contenter d’une « misère » de 9 points contre 20 encaissés ; et ferment les débats sur l’écart optimal de 66-49.
 

Nous comptons sur votre soutien !