Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

L'ATB domine brillamment le Garonne ASPTT

Pour son retour au Petit Palais des Sports, l'Alliance Toulouse Basket a fait les choses en grand. Nouveaux équipements, spectateurs nombreux, et deuxième mi-temps aboutie étaient au programme de cette belle soirée de basket.

Inconstant en ce début de saison, avec à chaque rencontre ou presque un trou noir coupable qui diminuait grandement les chances toulousaines, l'ATB a cette fois fait preuve de davantage de maîtrise, et surtout de beaucoup plus d'intensité pour dominer un Garonne ASPTT pourtant bien mieux classé avant le match.

Fébriles et quelque peu empruntés en début de rencontre, les protégés d'Arnaud Brogniet ont eu du mal à se débloquer, laissant durant plus d'un quart d'heure leur adversaire du soir imposer sa loi (22-33, 15e). Fort heureusement, nos Toulousains se sont dans un premier temps repris en fin de première mi-temps pour recoller au score et échouer à cinq longueurs des Lot-et-Garonnais à la pause (40-45, 20e).

Revenus dans le match, et plus concentrés, les partenaires d'un Pascal Tajan surmotivé à l'idée de retrouver le parquet après deux matchs d'absence ont mis un très net coup d'accélérateur au retour des vestiaires, le leader toulousain emmenant dans son sillage un Tanguy Nicolas qui a semblé trouver ses marques dans le collectif haut-et-garonnais, libérant ses coéquipiers.

Déchainés, les joueurs de coach Brogniet ont lâché les chevaux, dominant très nettement un GAB aphone durant dix minutes. Entre jeu flamboyant, agressivité défensive et cohérence collective, nos garçons ont enfin semblé réaliser une prestation pleine, larguant définitivement leur adversaire dans ce troisième quart-temps en leur infligeant un 30 à 10 rédhibitoire.

Le dernier quart prouvait quant à lui que la maîtrise était ainsi bien revenue dans le camp toulousain, les ATBistes ne se montrant pas inquiétés en fin de rencontre, malgré le sursaut d'orgueil de Boulefaa et Mubarak notamment.

Au final, les Toulousains s'imposent avec la manière, 87 à 74, prouvant à tous les observateurs qu'il faudrait bien compter avec eux malgré leur début de saison hésitant. Et si l'ATB avait véritablement lancé sa saison ce samedi ?