Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

PASCAL TAJAN : "LE BASKET PLUTOT QUE LE RUGBY"

Article publié le 7 Mai 2016
 
Fils d'un ancien 3e ligne de la grande époque de Lombez-Samatan (1984/1985), aussi talentueux qu'altruiste, Pascal Tajan est un des leaders du TBC qui, assuré de son maintien, prépare déjà activement sa troisième saison en N2.
D'où êtes-vous originaire, quel est votre CV basket?
Je suis de Lapeyrouse-Fossat. J'ai commencé le basket à 4 ans au NET'S. Je suis parti au TCMS jusqu'en minimes puis je suis retourné au NET'S jusqu'en Prénationale. À 20 ans, je suis parti à Mont-de-Marsan en N2 qui me fit confiance pour me lancer deux niveaux au-dessus. Après trois ans (et 2 finales de la Coupe des Landes perdues !) je suis rentré au pays , au TBC.
En dehors du basket, que faites-vous?
Je termine mon cursus de Master en électronique cette année. Je suis actuellement en stage au LAAS (Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes) pour une durée de 6 mois et ensuite je pense chercher du travail à moins que je continue mes études en effectuant un doctorat.
Pourquoi avoir choisi le basket alors que votre père, Joël , était rugby?
Mon grand frère a commencé par le basket donc j'ai suivi le mouvement. J'ai quand même hérité du numéro de papa (N.D.L.R. : le 7) mais peut-être pas de son physique.
Croyez-vous au projet du TBC?
Oui. La ville a les structures qu'il faut pour accueillir un club au moins au niveau supérieur. Je pense que les dirigeants et le staff font du bon boulot pour ne pas brûler les étapes. Tant mieux.
Serez-vous toujours au TBC la saison prochaine?
J'ai reçu quelques sollicitations que j'ai très vite déclinées car je me suis réengagé avec Toulouse la saison prochaine.
Contre Pau, vous avez contré Ludovic Vaty, un jeune ancien international. Quelle impression sur le moment?
Être content de ne pas avoir pris un dunk sur la tête puis la fierté d'avoir contré un grand joueur (N.D.L.R. : dans les 2 sens du terme). J'ai apprécié la petite tape sur la tête après ça car il m'a montré une forme de respect. C'est très sympa a lui d'avoir réagi comme ça.
Recueilli par Pierre Lacoue
 

Réactions des lecteurs sur la Dépêche.fr

"Non seulement Pascal TAJAN est un excellent joueur de Basket Ball, mais en plus il est d'une sobriété et d'une efficacité remarquable. C'est un très bon coéquipier, un garçon attachant et respectueux des règles données par le taff et les dirigeants : Bravo à lui pour sa très belle saison sportive ! Comme tous ces coéquipiers, il aura mérité (après le dernier match à DAX) quelques vacances après cette très belle deuxième partie de saison du TOULOUSE BASKET CLUB"
PE Dao