Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

L'ATB se prend les pieds dans le tapis face à Luçon

Sans adresse, point de salut. Ce samedi soir, à un horaire inhabituel (18 heures) et dans le gymnase Dewoitine gentiment mis à disposition par le TOAC (autre club faisant partie de l'Alliance Toulouse Basket), les joueurs d'Arnaud Brogniet ont connu un énorme jour sans, face à une équipe vendéenne vraiment prenable.

Déjà en difficulté après dix minutes (14-20), nos Toulousains ont complètement déjoué dans le deuxième quart-temps, la réussite aux tirs les fuyant avec force. Manquant de maîtrise, gaspillant un grand nombre de possessions, les coéquipiers d'un Benjamin Hue pourtant bien en forme n'ont pas su s'adapter à un adversaire agressif en pénétration et en réussite aux tirs.

Largués après une mi-temps (22-37 à la pause), les Bleus et Blancs se sont ressaisis dans le troisième quart-temps, les ailiers Thibault Crapez et Pierre Bonnelalbay impulsant une révolte que l'on a cru salutaire pour définitivement revenir dans le match (47-58 après 30 minutes).

Hélas, nos joueurs n'ont pas su passer rapidement sous la barre des dix points d'écart et ainsi faire douter Luçon. Au contraire, les vieux démons de la première période sont revenus au galop, et même si l'ATB est parvenu à revenir au contact (62-66 à une minute de la fin), les nombreuses erreurs accumulées jusqu'à ce moment de la partie étaient rédhibitoires pour espérer l'emporter.

L'ampleur de la défaite (62-74, score final) peut paraître à la fois injuste compte tenu du retour des Toulousains en deuxième mi-temps mais également logique du fait de l'énorme passage à vide des vingt premières minutes. Il faut donc désormais se tourner vers le prochain match à l'Ile de Ré et continuer à travailler pour ne plus connaître un tel scénario.