Rechercher sur le site
Rechercher sur le site

TANGUY NICOLAS SIGNE AU TBC

Le coach Arnaud BROGNIET souhaitait renforcer son groupe sur le poste 1/2, et son voeux a été exaucé. En effet le club a engagé pour la saison 2015-16 le jeune Tanguy NICOLAS, en provenance des Espoirs de la SIG (Club de PRO A).Tanguy n'arrive pas en terre inconnue puisque il retrouve son ex-coequipier Xavier PASUT, avec qui il a officié à SORGUES en Nationale 1.

Arrivé en milieu de semaine dernière à Toulouse, Tanguy a pu être qualifié et jouer son premier match avec l'équipe de l'ATB samedi dernier contre Luçon. Il faudra quelques entrainements supplémentaires à Tanguy pour s'imprégnier du collectif et des automatismes toulousains , mais ce qu'il a montré samedi dernier contre Luçon laisse entrevoir de belles performances à venir.

Présentation du parcours de Tanguy :
En juin 2006, Tanguy Nicolas, tout juste auréolé d’un titre champion Drôme Ardèche Benjamins, quittait le Basket Club Nyonsais pour d’autres cieux, avec l’ambition de faire carrière dans le basket.

Très soutenu par sa famille, il entame un parcours de globe-trotter avec une saison passée à Montélimar en Minimes Région (en tant que surclassé), deux saisons à St Vallier en Minimes France puis trois saisons à Aix Maurienne en Cadets France. Parallèlement Tanguy suit des entraînements quotidiens et intensifs au Pôle Espoir de Voiron puis en centre de formation où il obtiendra un BEP menuiserie.

De ces années il garde le souvenir d’avoir franchi de nombreux paliers : « La 1re année au Pôle, j’ai vraiment progressé sur le 1 contre 1 et le dribble. La 2e année, j’ai franchi un palier mental, car j’ai dû affronter une indisponibilité de 6 mois pour cause de blessure. J’ai beaucoup travaillé avec la psychologue du Creps ».

Remis sur pied et heureux bénéficiaire d’une grosse poussée de croissance (+ 12 cm en un an), Tanguy emmène les Cadets Région d’Aix Maurienne au titre en 2011 et s’impose peu à peu en Cadets France. Toujours soumis à un rythme d’entraînement soutenu, il progresse au niveau de l’adresse aux tirs, ce qui lui permet d’être régulièrement décalé au poste d’arrière shooteur, lui qui avait toujours joué meneur de jeu.

La découverte du haut niveau

Eté 2012, Tanguy intègre l’effectif NM1 de Sorgues, composé quasi exclusivement de professionnels aguerris. La marche est très haute pour un jeune de 17 ans et demi, mais les bons contacts avec le coach Stéphane Dao, qui avait accepté Tanguy sur des entraînements l’année précédente, l’incitent à tenter sa chance. La 1re année met une nouvelle fois sa volonté à rude épreuve, le Nyonsais n’entrant que très rarement en jeu, mais un déclic se produit au printemps 2013 lors du ¼ de finale de la Coupe de France, à domicile face au Paris-Levallois (Pro A) : « J’ai du temps de jeu et je me retrouve à défendre sur Andrew Albicy, l’un des meneur de l’équipe de France. Dans les derniers instants de la rencontre, je rentre un gros shoot à 3 pts dans une ambiance de folie. C’était génial ! ».

La saison 2013-2014 voit plusieurs extérieurs sorguais se blesser, ce qui donne l’opportunité à Tanguy de faire ses preuves sur le terrain. Malgré des performances encourageantes, il n’entre pas dans les plans très ambitieux du Grand Avignon Sorgues Basket (fusion entre Sorgues et Avignon Le Pontet pour tenter la montée en Pro B). Après plusieurs semaines d’incertitude concernant son avenir et un changement d’agent, il décroche finalement une place en Espoirs Pro A à Strasbourg.

Ambitieux mais réaliste

Malgré la difficulté d’intégrer un groupe ayant déjà un vécu collectif, Tanguy réalise une saison correcte avec 23, 5 minutes de temps de jeu par match, 6, 6 points, 3,4 rebonds et 2,5 passes décisives. Collectivement, c’est la consécration puisque Strasbourg remporte le titre de champion de France Espoirs.
En octobre 2015, il s'engage avec l'Alliance Toulouse Basket pour apporter son expérience du très haut niveau à un groupe en recherche de constance...